- Création de sites web, blogs,
  pages Facebook
- Hébergement
- Gestion de mail avec antispam
- Dépôt de noms de domaine

3 rue Blomet
75015 Paris

Tél  01 47 31 85 41


Rechercher
 
[Tout voir]
Catégories
  C ds l'r
  HiTech
  Internet
  Siteparc
  Photo
  Ailleurs Land
  PC-Mac

   

Derniers commentaires
[Nouveau site : Alz Junior]
'Orientation scolaire : Tres intéressant dans le cadre de l'Orientation sc (16/12/2016)

[Nouveau site : Alz Junior]
ENfant : Tres intéressant dans le cadre de l'Orientation sc (16/12/2016)

[Le prix d'un CD]
MusicHome : Mon contact producteur et studio : dessabba@gmail. (02/09/2016)

[Le prix d'un CD]
MusicHome : je produis des artistes avec un vrai projet et un (02/09/2016)

[Internet pervasif... en Pologne !]
rozwoj osobisty : Et très bien , à la fin il y aura un peu d'ordre . (09/05/2016)


Références
Mentions légales
Photo Zach Dischner
 
Internet pervasif... en Pologne !
Par Frédéric Dumas, lundi 03 décembre 2012 à 11:55 - Internet

FON LogoDans les années 2000, FON a tenté de développer un réseau pervasif international, patchwork constitué de points d'accès WiFi privés, volontairement partagés par les particuliers. Utilisateurs et machines y auraient baigné en permanence, s'accrochant au passage aux points d'accès à proximité, comme on saute d'arbre en arbre. Un modèle basé sur la réciprocité (je vous ouvre mon accès, vous m'ouvrez le votre) plutôt adapté à l'environnement urbain, et aboutissant à un coût marginal quasi nul de l'accès Internet en mobilité. Cette initiative n'est jamais parvenu à atteindre le volume critique d'utilisateurs, permettant au grand nombre de points d'accès de contrebalancer la très courte porté du signal Wi-Fi. Aujourd'hui, ce type d'accès distribué et gratuit est l'exception plutôt que la règle, même s'il m'arrive encore d'en croiser par hasard. En tout cas, pas dans les aéroports, où ils seraient pourtant bien utiles.

En France, les interdits pénaux de la loi Création et Internet votée en 2009 s'opposent à l'accès libre et donc au partage gratuit de cette ressource : c'est un délit dans notre pays de laisser un inconnu utiliser l'accès internet dont on détient l'abonnement; on serait dans ce cas coupable "d'un défaut de sécurisation". A Paris, mon accès Internet est resté en accès libre pour mes voisins depuis au moins cette époque; peut-être des inconnus de passage l'utilisent-ils parfois; aucune conséquence fâcheuse n'en a résulté, ni les voisins ni les autorités ne se sont plaints.

Aero2C'est finalement les réseaux d'opérateurs mobiles qui ont le monopole de l'accès Internet pervasif; ils sont basés sur la 3G, évacuant l'idée de gratuité d'accès. En Pologne, où projets IT et télécoms m'amènent souvent, une situation extraordinaire existe: c'est un des opérateurs 3G lui-même qui offre un accès Internet gratuit sur la totalité du territoire couvert par ses Nodes B (et sa couverture est bonne). Je veux vous en parler un peu plus.

L'histoire commence par une orientation des pouvoirs publics différente en Pologne et en France. Là-bas, la priorité est de donner l'Internet aux habitants, plus que de restreindre leur accès pour détecter qui télécharge quoi sur le réseau. Aussi, l'agence polonaise de régulation des transmissions électroniques a-t-elle assortie d'une condition inhabituelle la licence d'exploitation 4G LTE 2,5Ghz du dernier des opérateurs mobiles déployant son réseau: jusqu'au 21 décembre 2016, l'opérateur Aero 2 doit fournir gratuitement l'accès à l'Internet mobile sur son réseau 4G HSPA+ 900Mhz, à qui en ferait la demande, Polonais ou étranger. Remplir un formulaire auprès de l'opérateur, assorti d'une pièce d'identité et d'un dépôt de garantie symbolique, suffit à obtenir la carte USIM.

Huawei E880 Express CardC'est un réseau pervasif et gratuit, même s'il n'est pas basé sur une collaboration distribuée entre utilisateurs : insérée dans un ordinateur portable équipé d'un modem 4G sur la bande 900Mhz, cette carte offre une connectivité permanente et illimitée (ici, pas de "fair use" exténuant la bande passante après quelques giga-octets mensuels). L'iPad 3G fonctionnera aussi en HSPA sur cette bande de 900Mhz. Si on utilise un routeur tel le WRT54G-3G, associé à un modem HSPA 900Mhz tel le Huawei E880, on ouvre alors aux appareils Wi-Fi (portables, tablettes, voir consoles) cette ressource 4G et on réalise d'une certaine manière la promesse du Wimax : disposer à la maison d'un accès Internet fixe, sans besoin de commander et d'attendre au préalable son câblage (pour les accès Docsis ou ADSL par exemple), et transportable pour quelques heures ou quelques semaine dans n'importe quel lieu de réunion ou de vacances.

L'opérateur ne base évidement pas son modèle économique sur ce service gratuit, qui n'est pour lui qu'une servitude imposée par les termes de sa licence. Il ne communique qu'à minima, à travers son site web, et assez logiquement ce sont des forums et blogs, tel le très informé JDTECH de Jakub Danecki, qui en font la promotion réelle. L'opérateur tire ses revenus de la vente en gros de sa couverture HSPA+ et LTE aux entités Cyfrowy Polsat et Polkomtel, qui appartiennent au même groupe que lui.

Linksys WRT54G-3GPar sa gratuité, l'offre grand public d'Aero 2 est iconoclaste; elle peut pourtant servir de point de comparaison. Ses principes sont bien loin de l'attitude coercitive qu'ont conservée pendant des années les opérateurs français 3G avant l'arrivée de Free sur leur marché.

  • Là où Orange, SFR et Bouygues salaient leurs offres dites "illimitées" de restrictions nombreuses, dont les plus voyantes étaient l'interdiction des protocoles qui leur déplaisaient (tel la téléphonie sur IP) et la limitation du volume mensuel consommé, Aero2 reste parfaitement agnostique au traffic et au volume généré: c'est ce que vous voulez, autant que vous voulez.
  • Là où nos opérateurs distinguent encore soigneusement des APN dédiés aux offres d'entrée de gamme, bridant à peu près tout à l'exception du wap et du mail, d'autres APN dédiés aux smartphones et tablettes, et enfin les APN permettant l'exploitation de l'Internet depuis un ordinateur à usage professionnel, Aero2 n'utilise qu'un seul APN sans filtrage du trafic.
  • Là où les architectures réseau d'Orange, SFR, Bouygues et Free reposent sur des plans d'adressage IP privé et la translation vers des pools d'adresses publiques, Aero2 alloue tranquillement à chaque équipement connecté sa propre adresse IP publique dynamique: l'équipement est ainsi vraiment sur l'Internet, et non sur l'intranet de l'opérateur.

Ces choix contrastent de façon saisissante avec les propos de Didier Lombard, alors président d'Orange, se félicitant lors d'un interview à Forbes en 2010 de battre en brêche l'Internet forfaitaire et illimité et d'imposer des offres commerciales délivrant au compte-goutte les services de base et ceux accessibles en supplément. Surtout, ces choix me semblent révélateurs de ce qu'est l'Internet mobile, quand la maximisation du profit de l'opérateur ne rentre pas en ligne de compte. Heureusement pour l'utilisateur, un seul concurrent offrant un service tout compris peut suffire (en France, c'est Free Mobile depuis 2012) pour contraindre les autres à s'aligner et abandonner le modèle de "vente par appartements".

Allez, la Pologne n'est pas le pays de Cocagne et un opétateur gratuit ne veut lui non plus pas tout donner: la vitesse de l'accès est exactement shappé à 512Kbps descendants et 256Kbps montants (juste suffisant pour Skype ou Dailymotion en qualité basse), la connexion est interrompue toutes les heures (l'opérateur évite ainsi de supporter les plus gros téléchargements, mais le mode auto-connect d'un WRT54G en limite l'impact pour une consultation classique du web), et les connexions IP entrantes sont bloquées (un client bittorrent ne peut donc accueillir de connexions, seulement en initier).

Une centaine de milliers d'accès auraient été ouverts par Aero2 depuis l'automne 2011. Cette faible pénétration pour un service gratuit est la conséquence directe de l'absence volontaire de promotion de la part de l'opérateur et de son choix technique de la bande 900Mhz. Sur cette bande, tous les modems européens sont compatibles GPRS et EDGE, mais très peu sont capables de se connecter en UMTS et HSPA. On vous offre l'accès; mais cherchez donc la clé !

---

Mise à jour en juin 2013 :

11.104.21.00.00 est la version du firmware Huawei avec lequel le modem E880 fonctionne sur un Linksys WRT54G-3G. Equipé d'un firmware 11.104.21.02.74 (cas d'un achat en Malaisie) il n'est pas reconnu par le routeur (ni par l'actuelle version d'Ubuntu d'ailleurs). Solution: le flasher avec le firmware de version antérieure 11.104.21.00.00. Le modem fonctionnera alors sans problème avec le Linksys (et avec Ubuntu).

 


2 commentaires - Répondre  


Piotr Zarulewsky - 16/10/13 à 21:58
Je préfère rouler dans une Polski-Fiat au temps de Gierek que de lire ce piteux "pissage de lignes".
Tu ferais mieux de rouler dans une Polski-Fiat au temps de Gierek que d'être un piteux pisseur de lignes.
Piotr
 
rozwoj osobisty - 09/05/16 à 00:46
Et très bien , à la fin il y aura un peu d'ordre .
Désolé pour mon français , mais encore à apprendre .
 

2 commentaires - Répondre