- Création de sites web, blogs,
  pages Facebook
- Hébergement
- Gestion de mail avec antispam
- Dépôt de noms de domaine

3 rue Blomet
75015 Paris

Tél  01 47 31 85 41


Rechercher
 
[Tout voir]
Catégories
  C ds l'r
  HiTech
  Internet
  Siteparc
  Photo
  Ailleurs Land
  PC-Mac

   

Derniers commentaires
[Nouveau site : Alz Junior]
'Orientation scolaire : Tres intéressant dans le cadre de l'Orientation sc (16/12/2016)

[Nouveau site : Alz Junior]
ENfant : Tres intéressant dans le cadre de l'Orientation sc (16/12/2016)

[Le prix d'un CD]
MusicHome : Mon contact producteur et studio : dessabba@gmail. (02/09/2016)

[Le prix d'un CD]
MusicHome : je produis des artistes avec un vrai projet et un (02/09/2016)

[Internet pervasif... en Pologne !]
rozwoj osobisty : Et très bien , à la fin il y aura un peu d'ordre . (09/05/2016)


Références
Mentions légales
Photo Zach Dischner
 
Youtube-dl, les vidéos chez vous
Par Frédéric Dumas, mardi 23 avril 2013 à 12:13 - PC-Mac

Logo Video Download HelperChanceux utilisateurs de Firefox. Existe pour eux Video Download Helper, extension permettant de télécharger une copie des vidéos diffusées en flux continu sur Youtube et sites similaires. Ces enregistrements se transforment alors en podcasts consultables là où l'accès à l'Internet n'est pas disponible. Youtube, comme tout site de diffusion en ligne vivant de la fréquentation, ne souhaite pas que ses contenus soient téléchargés; sans surprise, l'extension Video Download Helper n'est disponible pour aucun des navigateurs (Chrome, I.E., Safari, par ordre décroissant de parts de marché) dont les éditeurs promeuvent par ailleurs la vente de contenu en ligne. J'utilise Safari, et non Firefox, et je suis confronté à cette situation.

Youtube-dl, script écrit en Python, est l'outil que j'utilise pour récupérer en une ligne de commandes la vidéo normalement inaccessible au téléchargement. La fiabilité de cette solution me donne envie de vous en faire profiter. Elle marche sur tous les systèmes d'exploitation sur lesquels est installé l'interpréteur Python, peu importe donc le navigateur ou l'ordinateur utilisés.

Logo Youtube-dl

Je vais vous montrer comment utiliser Youtube-dl en une ou deux commandes, puis comment je l'ai installé sur mon MacBook. Les manipulations qui suivent concernent avant tout cette machine (c'est particulièrement vrai pour l'installation du script) mais restent les mêmes sur d'autres machines en ce qui concerne l'utilisation du logiciel.

Écrire "ligne de commandes" en introduction du billet dissuade peut-être certains d'utiliser Youtube-dl. Pourtant, une photo d'écran et deux minutes d'attention suffisent à se convaincre de sa simplicité d'usage :

 

Youtube-dl - commandes

 

Sur OS.X, cet affichage en mode console est accessible par l'application Terminal. Regardons la huitième ligne en partant du bas : il suffit de saisir la commande "youtude-dl" suivie d'un copier-coller (entre guillemets) de l'URL de la page Youtube sur laquelle se trouve la vidéo, pour lancer le téléchargement. Par exemple :

youtube-dl "http://www.youtube.com/watch?v=xxbjx6K4xNw"

Ce n'est pas plus compliqué que ça. Il n'y a rien d'autre à faire, si ce n'est retrouver la video téléchargée dans son répertoire utilisateur et renommer le fichier à sa guise.

Si on souhaite aller un peu plus loin, on pourra ajouter à la commande en ligne quelques options, pour sélectionner par exemple une qualité d'encodage particulière. Ainsi, l'option "-F" (majuscule) placée immédiatement après la commande "youtube-dl" (comme sur la seconde ligne de la copie d'écran), provoquera l'affichage de la liste des formats (de la plus haute à la plus faible qualité) disponibles pour la vidéo considérée.

youtube-dl -F "http://www.youtube.com/watch?v=xxbjx6K4xNw"

Sur la photo d'écran, sous l'intitulée "Available formats", on peut ainsi lire la réponse de la page Youtube, identifiant chaque format par un numéro d'ordre. La plus haute résolution disponible pour le document pris en exemple est :

640 par 360 pixels dans les formats Flash Video (.flv), MPEG-4 (.mp4) et WebM (.webm)

Deux résolutions basses sont aussi disponibles dans les formats suivants :

400 par 240 pixels en Flash Video, puis 176 par 144 en MPEG-4

Grâce à ces détails, il est possible alors de demander spécifiquement à Youtube-dl de télécharger un format plutôt qu'un autre; c'est l'exemple présent sur la photo d'écran:

youtube-dl -cf17 "http://www.youtube.com/watch?v=xxbjx6K4xNw"

L'option "-f17" ajoutée à cette commande forcera Youtube-dl à télécharger la version 176 par 144 pixels disponible en MPEG-4. Notez que ce "-f" minuscule n'a maintenant pas la même signification que le "-F" majuscule de tout à l'heure.

Si nous préférons télécharger la version 640 par 360 pixels en MPEG-4, il faudra remplace 17 par 18, comme l'indique la liste.

youtube-dl -cf18 "http://www.youtube.com/watch?v=xxbjx6K4xNw"

L'option "-c" quand à elle indique à Youtube-dl de reprendre le téléchargement là où il en était, en cas d'interruption involontaire (perte de connexion quelconque avec le serveur). Cette option ne peut qu'être utile, on l'ajoutera donc systématiquement.

L'option "-t" enfin demande d'inscrire le titre de la vidéo dans le nom du fichier, ce qui donne alors :

youtube-dl -ctf18 "http://www.youtube.com/watch?v=xxbjx6K4xNw"

Notons que l'écriture "youtube-dl -c -t -f 18" a le même effet que "youtube-dl -ctf18".

 

Les curieux obtiendront la liste de toutes les options offertes par Youtube-dl grâce à l'option "-h" :

youtube-dl -h

 

Youtube-dl - Liste des options

 

La copie d'écran ci-dessus affiche les premières d'entre elles. On remarquera sur la dernière ligne l'option "--list-extractors". Cette option donne la liste des sites web de diffusion continue sur lesquels Youtube-dl peut être utilisé. Et la liste est longue. Elle couvre notamment le site Arte.tv

youtube-dl --list-extractors

 

Youtube-dl - Liste des extracteurs

 

Logo MacPortsReste enfin à installer Youtube-dl sur votre machine. Youtube-dl étant un script, ça se résume essentiellement à le télécharger et le faire tourner dans l'interpréteur Python. Sur OS.X, grâce à l'excellent Macports, l'installation du script et de la dernière version de Python est d'une simplicité déconcertante, car se fait en une commande:

sudo port install -c youtube-dl

Ce qui provoque le téléchargement automatique de tous les paquets nécessaires à la mise à jour de Python, le téléchargement de Youtube-dl lui-même, puis son installation dans l'arborescence de fichiers, parmi les autres applications disponibles en ligne de commandes sous OS.X :

 

Youtube-dl - Installation par MacPort

 

Grâce à Mac Ports, ajouter sur son Mac un utilitaire comme Youtube-dl est trivial. Mais... comment installer et utiliser Mac Ports ? Le sujet déborde largement le cadre de ce billet. Mac Ports est disponible sous la forme d'un traditionnel paquet .pkg pour OS.X. Quand à son utilisation, on en apprendra plus sur le site du projet lui-même.

 


Répondre  


Comment faire une sauvegarde
samedi 07 avril 2012 à 16:30 - PC-Mac

Alors que notre vie numérique prend de plus en plus de place, peu de gens pensent à faire des sauvegardes régulières de leurs données.

Cela peut hélas avoir des conséquences dramatiques. On entend régulièrement les mêmes témoignages, un ordinateur portable volé ou oublié dans un train, un cambriolage, un disque dur qui tombe en panne, et des années de photos familiales ou de documents de travail disparus à jamais.

 De nombreuses solutions existent, plus ou moins automatisées ou complexes, des sauvegardes en lignes (je vous recommande Dropbox) ou sur disques externes, mais beaucoup sont perdus devant l'offre disponible et remettent les sauvegardes à "plus tard" (comprendre : jamais).

Ce petit article a pour but de détailler une solution simple pour ceux qui ne savent pas par où commencer.
(il est destiné aux utilisateurs Windows, une version Mac suivra si il y a de la demande).
 

Matériel

On peut oublier les sauvegardes sur CD ou DVD, les volumes de données actuels dépassant en général largement leur capacité.

On utilisera donc un disque dur externe de petit format, facile à transporter et à ranger.

De nombreux modèles existent, à choisir en fonction de votre budget et du volume à sauvegarder, ce modèle est un bon choix si vous ne savez pas quoi prendre :

Western Digital My Passport Essential 500 Go
(existe également en 320Go ou 1To, et en plusieurs couleurs)

Fnac

Amazon

Il se branche et s'alimente sur le port USB, ce qui évite d'avoir à se soucier d'un bloc d'alimentation externe.


 

 Une fois en possession de votre nouveau disque dur, branchez le à votre ordinateur, il devrait apparaitre à coté de votre disque principal dans le choix "Ordinateur" de votre menu démarrer :

(Suivant votre installation, il peut ne pas avoir toujours la même lettre, ici c'est le disque J )

Ouvrez le et créer un ou des dossiers qui contiendront les éléments à sauvegarder.
Ex : Créer un dossier "Documents"
 

Logiciel

Là encore, beaucoup de choses existent, vous trouverez surement un logiciel de backup déjà installé sur le disque que vous achèterez. Vous pouvez l'utiliser si vous vous y connaissez un peu, ou suivre le pas à pas ci-dessous.

J'utilise souvent le logiciel SyncBack dans sa version Freeware (gratuite) qui est bien suffisant.
(attention, il existe aussi une version "Pro" et une version "SE" qui elles sont payantes).

Vous pourrez le télécharger sur cette page et choisir la langue de votre choix, ou utiliser ce lien direct pour la version française.

 Une fois le fichier "SyncBack_Setup_FR.zip" téléchargé, décompressez le (clic droit sur le fichier et choix "Extraire tout..."), vous obtiendrez un fichier "SyncBack_Setup_FR.exe" qu'il faut lancer pour installer le logiciel.

Suivez les instructions à l'écran et validez tous les choix proposés.

Le programme se lance automatiquement (ou lancez le manuellement sinon, une icône a du être installée sur votre bureau), et vous propose de créer un 1er profil. Acceptez et choisissez le choix par défaut "Sauvegarde".

 

 Donnez un nom à votre profil (ex: Sauvegarde) et validez.

La fenêtre de configuration suivante s'ouvre :


- Vous allez choisir le dossier de votre ordinateur que vous souhaitez sauvegarder :

Cliquez sur le petit dossier jaune à droite de la ligne "Source" en haut de l'écran, naviguez jusqu'au dossier à sauvegarder et faites OK. Le chemin vers le dossier doit apparaitre dans la ligne "Source".
Ex : C:\Users\Bruno\Documents

- Vous allez choisir où sauvegarder ce dossier :

Cliquez sur le petit dossier jaune à droite de la ligne "Destination", naviguez jusqu'au dossier que vous avez créé pour recevoir la sauvegarde sur votre disque externe et faites OK. Le chemin vers le dossier doit apparaitre dans la ligne "Destination".
Ex : J:\Documents

ATTENTION : n'inversez pas les dossiers source et destination !

Vous pouvez laisser les autres réglages par défaut et faire "OK" en bas de la fenêtre.
Dans la fenêtre vous proposant de réaliser une simulation, répondez "Non".

La fenêtre principale de sauvegarde s'ouvre. Allez dans le menu "Préférences" et cochez la 1ère ligne "Sautez la fenêtre des différences".

Vous êtes prêts à lancer la sauvegarde :


Sélectionnez la ligne avec le profil créé et cliquez le bouton "Exécution", la sauvegarde démarre.
Suivant le volume à sauvegarder, elle peut durer plus ou moins longtemps, le statut s'affiche dans la colonne "Résultat" (Ex: "En cours d'exécution", "Réussi" etc...).

Pendant l'exécution, si vous passez la souris sur le nom du profil, une petite bulle d'information vous indiquera combien de documents sont encore à sauvegarder.

Une fois la sauvegarde réussie, vous pouvez fermer le programme via le bouton" "Fermer" en bas à droite, ou ajouter d'autres profils si vous avez d'autres dossiers à sauvegarder.

Pour vos futures sauvegardes, il suffit de lancer le programme Syncback (assurez-vous que votre disque externe de sauvegarde est bien branché au préalable), de sélectionnez le (ou les) profil et de cliquer le bouton "Exécution".

N'hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez des questions, si quelque chose n'est pas clair ou si vous remarquez des erreurs !

 


1 commentaire - Répondre  


Vista vs MacOS X.5, j'ai perdu mon mot de passe, match intéressant
mercredi 27 février 2008 à 17:25 - PC-Mac

Intéressant cas pratique cette semaine : Deux clients différents, deux OS différents, le même problème et, on le constatera, deux approches assez différentes dans la résolution du problème :

Les ordinateurs sont d'il y a quelques semaines :

À ma gauche, un portable Asus sous Vista avec 2 Go de ram. À ma droite un portable Macintosh sous MacOS X.5 avec 2 Go de ram. Les deux PC sont dans leur état OOTB, installation de base faite par l'utilisateur, avec création du compte utilisateur par... l'utilisateur et mise en place d'un mot de passe par... l'utilisateur.

Les deux portables ont été mis hors tension par... l'utilisateur.

Les deux utilisateurs ont "oublié" leur mot de passe le même jour ; ils m'ont appelé le même jour. (Ils ne se connaissent pas mais je songe à organiser une rencontre.) L'utilisateur Vista a oublié son mot de passe suite à un séjour à la montagne, l'utilisateur MacOS X.5 a oublié son mot de passe suite à un séjour à Saint Barth.

Là où le sujet prend de l'intérêt c'est quand on suit les deux voies de résolution.

Sous Vista, il n'y a PAS DE MOYEN de restaurer un compte utilisateur dont on a égaré le mot de passe si un fichier de backup du mot de passe n'a pas été créé ou si le compte "administrateur" n'a pas été activé. C'est comme ça et ce n'est pas autrement. Pas d'issue pour une telle action dans notre cas.

Un autre chemin, simple en théorie, est de restaurer le PC dans un état antérieur, grâce aux outils intégrés du système mais ici encore, pas d'issue puisque le portable est OOTB et qu'il n'a pas de point de restauration...

La seule et unique voie, c'est donc... une réinstallation complète de Windows Vista. Là où cela se corse, c'est que les constructeurs ne livrent pas de CD Windows Vista, ils livrent leur propre DVD de restauration. Une fois la "restauration" effectuée, il faut réinstaller les pilotes. Le constructeur livre aussi son DVD de pilotes, on se demande pourquoi les pilotes ne sont pas dans la restauration mais bon. Et puis une fois les pilotes installés, il faut passer par l'application OOTB qui remet le PC dans son état OOTB avec tout le bordel (pas d'autre mot) installé par défaut avec le PC - oui, toutes les applications qu'on doit immédiatement désinstaller sous peine de se retrouver avec un PC doté d'un 386...

Temps passé, sans forcer mais avec deux Cloonettes sympathiquement offertes par la cliente : 3h45. sachant qu'il faut installer les 48 mises-à-jour disponibles pour Vista depuis sa sortie, qu'il faut réinstaller Office 2007 et que l'utilisateur a perdu tous ses fichiers.

Sous MacOS X.5, insertion du DVD système, deux clics, choix "Réinitialiser le mot de passe", puis "entrer le nouveau mot de passe" puis "Redémarrer".

Temps passé, sans forcer pour tout cela : 3mns25s mais sans Cloonette.

Pas de conclusion à tirer, ni de leçon à donner, juste une constation. Les grincheux me répondront que la solution MacOS X.5 n'est pas "secure" et que l'approche Vista est "secure", autrement dit que l'utilisateur n'a qu'à pas oublier son mot de passe.

[OOTB : Out Of The Box - état d'une machine sortie de la boite]
[Cloonette : Capsule en aluminium commercialisée par Nestlé, autrement appelé Nespresso]

1 commentaire - Répondre  


Il est beau mon freeware
Par Bruno, vendredi 02 juin 2006 à 14:46 - PC-Mac

Le monde du freeware ("Graticiel" en français ?) regorge de perles souvent méconnues.

Alors que sur Mac on trouve souvent une offre limitée mais de qualité, sur PC l'offre est pléthorique mais les produits sont souvent très limités ou incomplets. En cherchant bien, on arrive parfois malgré tout à trouver d'excellents logiciels qui n'ont rien à envier aux logiciels commerciaux.

En voici quelques uns que j'apprécie tout particulièrement :

- PSPad (PC) Editeur de texte : Sur Mac, je travaille quotidiennement avec l'incontournable BBEdit, pour retoucher du code HTML et effectuer mes développements. Sur PC, ce programme m'a toujours manqué, jusqu'au jour où j'ai découvert PSPad : Gratuit, en français (il est multilingue), simple à utiliser, et bourré de fonctions utiles : client FTP intégré, coloration syntaxique, comparaison de fichiers etc... un must.

- 7-zip (PC, Mac, Linux) : Un excellent logiciel de compression/décompression de fichiers, acceptant de nombreux formats (7z, ZIP, GZIP, BZIP2, TAR etc...) meilleur taux de compression en zip que Winzip, multilingue (dont français), pilotable en ligne de commande pour automatiser des taches etc...

- Foxit Reader (PC) : Un lecteur de fichiers pdf léger et rapide, pour échapper à l'usine à gaz qu'est devenu Acrobat Reader.

- Tux Paint (PC, Mac, Linux) : Dans un domaine assez différent, puisqu'il s'agit d'un programme de dessin pour les jeunes enfants. Mon fils de 2 ans et demi adore, surtout sur mon UMPC à écran tactile, où il peut dessiner avec le doigt. Aux outils classiques de dessin s’ajoutent des bruitages, des fonctions amusantes pour les petits (arc en ciel, étincelles etc...) ainsi qu’une bibliothèque d’images utilisables comme “tampons” (on peut télécharger gratuitement de nombreux motifs supplémentaires).


2 commentaires - Répondre  


Mac en PC en janvier
Par Patrick, vendredi 18 novembre 2005 à 12:03 - PC-Mac

Une source bien informée qui le tient d'une source très bien informée qui le tient d'une source vraiment très bien informée me le confirme aujourd'hui : Les Mac tournant avec un processeur Intel arriveront plus tôt que prévu, dès janvier 2006, c'est à dire dans pas longtemps du tout. Ca va être une vraie révolution pour l'utilisateur de Macintosh, un vrai non évènement pour l'utilisateur de PC.

En tout cas, il y en a deux à qui cela va changer la vie :

  • Mon papa, qui pourra enfin jouer au bridge sans passer par Virtual PC.
  • Moi, qui pourrai faire du Google Earth toute la journée sans taxer le PC d'un collègue, même si Steve Jobs a promis aux acheteurs de Mac qui installent Windows dessus qu'ils iront cuire dans les flammes de l'enfer (je crois que le terme exact était "rotir", ça fait plus mal, yala broche !).

4 commentaires - Répondre  


Articles suivants >>>