- Création de sites web, blogs,
  pages Facebook
- Hébergement
- Gestion de mail avec antispam
- Dépôt de noms de domaine

3 rue Blomet
75015 Paris

Tél  01 47 31 85 41


Rechercher
 
[Tout voir]
Catégories
  C ds l'r
  HiTech
  Internet
  Siteparc
  Photo
  Ailleurs Land
  PC-Mac

   

Derniers commentaires
[Nouveau site : Alz Junior]
'Orientation scolaire : Tres intéressant dans le cadre de l'Orientation sc (16/12/2016)

[Nouveau site : Alz Junior]
ENfant : Tres intéressant dans le cadre de l'Orientation sc (16/12/2016)

[Le prix d'un CD]
MusicHome : Mon contact producteur et studio : dessabba@gmail. (02/09/2016)

[Le prix d'un CD]
MusicHome : je produis des artistes avec un vrai projet et un (02/09/2016)

[Internet pervasif... en Pologne !]
rozwoj osobisty : Et très bien , à la fin il y aura un peu d'ordre . (09/05/2016)


Références
Mentions légales
Photo Zach Dischner
 
Ranger ses photos numériques : Shoebox
Par Patrick, samedi 26 mars 2005 à 00:24 - Photo

Je crois que ça y est, tout le monde est passé au numérique. Même Raoul et Monique s'y sont mis au camping des Flots Bleus.
Arrivent donc à grands pas deux problèmes colossaux pour l'utilisateur lambda :

  • Le tri et le rangement des photos prises
  • La sauvegarde des photos

CaravaneLe tri et avant tout autre chose la sélection parmi les 854 photos de Monique à la plage, les 227 photos de Tobi le clébard et les 627 clichés de Ginette, la voisine de la tente à côté qu'est bien-sympa-avec-ses-parties-de-gin-rami. Sans compter les 48 couchers de soleil derrière le pylone électrique qui alimente le conditionneur d'air du camping car de Maurice.

Donc, il faut effacer, trier, archiver et sauvegarder. Il y a pas mal de logiciels plus ou moins bien qui font ça. La référence est iView Media Pro, souple, simple et facile, existant sur Mac et sur PC.
Sur Mac exclusivement, il y a aussi iPhoto qui permet de retrouver rapidement ses photos mais aussi de faire imprimer de superbes petits livres. Mais il existe depuis quelques semaines, toujours sur Mac, un très beau catalogueur : Shoebox, à surveiller de près dans ses évolutions. La version 1.0 est déjà très prometteuse. Et je pense qu'on n'a encore rien vu !

Photo écran
A essayer d'urgence. Shoebox est capable de produire immédiatement des diaporamas et son ingénieux système de notation des clichés devient vite indispensable.


1 commentaire - Répondre  


Analogique ou digital, le noir et blanc, c'est magique...
Par Denis, vendredi 11 mars 2005 à 17:59 - Photo

description longue très longue Depuis que j'ai vu cette image, j'ai du mal à en détacher le regard. Et je parie que c'est pareil pour vous.

Comme quoi le noir et blanc, même en numérique, garde tout son charme et sa puissance d'expression. C'est bien ce que démontre Philippe Létang, dont j'aime particulièrement cette série de photos, réalisées pour Fulmen, sur le thème de la femme et l'automobile.

Tous les bijoux visibles sur ces images sont en réalité des photos de bolides véritables, transformés grâce à la magie du numérique pour leur donner cet aspect métallique et habiller les poignets, la nuque ou les doigts des modèles.


Répondre  


Photo argentique : la fin d'une grande histoire ?
Par Denis, jeudi 10 mars 2005 à 21:29 - Photo

La société Kodak, qui avait déjà fermé 5 de ses 11 laboratoires de traitement photographique dans l'hexagone, dont celui de Caen, l'un des plus importants (132 licenciements) vient d'annoncer aussi la fermeture de l'unité de Nantes.

Au total, un plan de licenciement de 15.000 personnes est en cours au niveau mondial. C'est le prix à payer par Kodak (ou plus exactement par les employés de Kodak) pour l'essor du numérique, puisque, comme chacun sait, les possesseurs d'appareils numériques font beaucoup plus de prises de vues, mais beaucoup moins de tirages sur papier que les utilisateurs d'un bon bon vieux reflex 24x36.

Il faut dire que les grands industriels du secteur n'ont pas du tout réalisé à quelle vitesse le marché allait basculer vers le numérique. C'est facile à démontrer : En 2001, Kodak décide de racheter les laboratoires Spector, qui comprenaient en France 9 unités de traitement et plus de 800 personnes... alors que la même année, les français achetaient déjà plus de 600.000 appareils numériques ! (Voir à ce sujet l'intéressante lettre du ministre de l'Economie et des Finances de l'époque, qui donne sa bénédiction à ce rachat). Quatre ans seulement après cette opération, Spector a totalement disparu, et Kodak programme la fin de ses propres activités de traitement photographique. C'est la fin d'une longue histoire, commencée par Kodak en 1988 lorsque la firme de Rochester décide de se porter acquéreur des Laboratoires Associés (LLA), le plus important groupe de laboratoires de l'époque, qui détenait environ un tiers du marché français des travaux photo.

On peut quand même se demander ce que deviendront les milliards d'images numériques que nous stockons provisoirement sur les disques durs de nos ordinateurs, ou sur des CD vite oubliés dans un tiroir. Toutes ces photographies virtuelles pourront-elles un jour se matérialiser sur un support durable d'une qualité comparable à ce que nous avons connu avec la photo argentique ?

L'impression des photos sur imprimante jet d'encre reste peu pratique et surtout trop chère, même si certains concepts, comme Picturemate d'Epson présentent un réel intérêt. En revanche, la technologie industrielle actuelle permet d'obtenir, à partir d'un fichier numérique, des images argentiques parfaitement comparables à celles réalisées à partir un négatif, et à un prix égal ou inférieur à celui des photos traditionnelles. Et les photos obtenues se conserveront encore plus longtemps que celles que vous avez prises il y a 10 ans lors du voyage en Italie.

Il est bien dommage que les dirigeants des grands laboratoires n'aient jamais pensé à proposer aux fabricants d'appareils numériques d'inclure dans leurs coffrets un coupon d'essai pour 10 premiers tirages gratuits... Même si Kodak réalise aujourd'hui de gros efforts publicitaires pour changer les habitudes des possesseurs d'appareils numériques, on peut craindre qu'il ne soit déjà trop tard...


1 commentaire - Répondre  


Il faut savoir se contenter de ce qu'on a...
Par Denis, vendredi 04 mars 2005 à 11:21 - Photo

La bonne idée, quand on possède un boitier réflex argentique Canon et plusieurs objectifs de la marque, c'est de passer au numérique en faisant l'acquisition d'un boitier numérique Canon.

Eh ben c'est pas si sûr. Heureux possesseur amateur d'un Canon EOS 10 (l'un des modèles les plus rares de la série EOS argentique), et de 3 zoom de la même marque, j'ai fait l'acquisition d'un boitier Canon EOS 10D peu de temps après sa sortie.

Malgré toutes les qualités de cet appareil (et il en a beaucoup), j'ai parfois l'impression que le capteur numérique s'accomode assez mal d'optiques conçues pour l'argentique : les images manquent légèrement de piqué et de contraste à mon goût. Je me demande si je n'aurais pas fait une meilleure affaire en achetant un 300D muni du zoom spécialement conçu pour lui...

Le week end dernier, j'étais chez un ami, photographe "pro", et comme je lui parlais de mes doutes, il a gentiment sorti son EOS 1Ds avec un caillou de 3 kilos signé Canon dans la série L. On a fait quelques images, chacun avec notre joujou, pour comparer ensuite le résultat.

Eh ben c'était pas une bonne idée : je m'en suis pas encore remis...


1 commentaire - Répondre  


Leica va mal
Par Patrick, lundi 21 février 2005 à 18:07 - Photo

Logo LeicaC'est nul, Leica va mal, très mal même.

D'après une dépêche de l'AFP de ce jour :
Les difficultés financières du prestigieux fabricant allemand d'appareils photos Leica Camera, dont le groupe de luxe français Hermès est grand actionnaire, ne cessent de s'aggraver, ses banques créancières ayant décidé de restreindre leur soutien financier.

On devait s'y attendre et le fait que l'info passe aujourd'hui dans la presse signifie sans doute qu'Hermès va abandonner tôt ou tard son protégé.

Car, même si le numérique est fantastique, c'est aussi lui qui plombe définitivement Leica Camera sur un marché autrefois vache à lait (un peu trop sans doute). Je dis ca avec d'autant plus de remords que j'ai aussi laissé tombé il y a deux ans le vieux et formidable Leicaflex SL2 donné par mon grand-père il y a 10 ans, quand j'ai eu mon Canon 300D.

On est tous un peu responsables (oui, toi aussi le djeunz' avec ton oeilleton numérique à deux balles sur ton GSM Orange, mais ca reste quand même une nouvelle terrible parce que je vois mal l'issue que le groupe Leica peut trouver sur le marché hyper-concurrentiel du numérique. L'alliance avec Panasonic est sans doute un bon début mais il n'est pas certain que les banques se laissent longtemps aller à financer le puit sans fond des investissements colossaux du marché grand-public et "prosumer". Avec Leica Camera, c'est aussi Leica Microsystems et ses microscopes numériques qui peut s'écrouler, ce serait encore plus triste.

On risque fort de se retrouver avec une marque Leica devenant un label collé sur le côté d'une marque japonaise pour renforcer juste le marketing de l'optique, un peu comme ce que fait Sony avec Carl Zeiss.


1 commentaire - Répondre