- Création de sites web, blogs,
  pages Facebook
- Hébergement
- Gestion de mail avec antispam
- Dépôt de noms de domaine

3 rue Blomet
75015 Paris

Tél  01 47 31 85 41


Rechercher
 
[Tout voir]
Catégories
  C ds l'r
  HiTech
  Internet
  Siteparc
  Photo
  Ailleurs Land
  PC-Mac

   

Références
Mentions légales
Photo Zach Dischner
 
iPad : mes 1ères impressions (Partie 1)
Par Bruno, mercredi 14 avril 2010 à 00:08 - HiTech

Depuis samedi dernier, je suis l'heureux possesseur d'un iPad 16Go Wifi (le modèle de base).

Tout frais arrivé de San Diego par l'avion du matin, il a été acheté chez Best Buy, où il coûte 499.99$ + 8$ de taxe "CA recycle" + 43.75$ de taxes locales soit 551.74$ au final. On remarque donc déjà que dans la pratique on s'éloigne un peu du tarif officiel de 499$.

Toujours pas de date de sortie pour la France à ce jour, ni de prix (des rumeurs parlent de 549 euros pour le 1er modèle, mais elles sont loin d'être vérifiées, wait and see...)

Mise à jour 14/04/2010 15h00 : La commercialisation de l'iPad en Europe est reportée d'un mois. Annonce des prix et ouverture des pré-commandes le 10 Mai.

 Je ne vous fais pas une nème vidéo du déballage, il y en a plein sur YouTube.

1ères impressions, beau produit, bien fini, dense, assez lourd, et un coté un peu ridicule, l'impression d'une parodie d'iPhone en grand. Après quelques heures d'utilisation, on a d'ailleurs le sentiment inverse, en reprenant son iPhone, celui ci semble bien petit !

 Après l'allumage, l'iPad demande à être connecté à iTunes. Je n'ai pas trouvé le moyen de passer outre, pourtant il me semblait que dans les vidéos du 1er jour de vente aux USA, on voyait plusieurs personnes s'en servir dès la sortie du magasin ?

On peut espérer qu'Apple offre un jour le moyen d'utiliser l'iPad de manière totalement autonome, ce qui lui permettrait de tenir le rôle de "la machine de ceux qui n'ont pas d'ordinateur" qu'on lui attribue souvent.

Une fois connecté en USB sur mon PC, j'ai pu constater le "problème" déjà lu sur le web, le port USB ne fournit pas assez de puissance pour recharger l'iPad. Il faut passer par le petit transfo habituel, fourni avec l'iPad. Par contre sur les ports USB de mon Mac au bureau, la recharge fonctionne.

 iTunes propose de synchroniser avec l'existant (le contenu de mon iPhone) ou de créer un nouveau profil iPad. J'ai finalement opté pour la 2ème solution, préférant choisir ce que j'allais mettre sur l'iPad, son usage n'étant pas le même que l'iPhone.

C'est enfin le moment d'utiliser vraiment l'iPad, et le 1er contact est assez grisant.
L'écran est somptueux et la réactivité impressionnante, on ne se lasse pas de faire défiler les écrans !

La consultation de photos prend une autre dimension, les images sont au creux de nos mains et non sur un écran vertical distant, tout en offrant une surface et une qualité d'affichage que ne permettaient pas l'iPhone ou autres appareils de petite taille.

Même vis à vis d'un netbook ou d'un ordinateur portable, le rapport est différent, on ne tient que l'image et non un appareil muni d'un clavier qui nous sépare de celle ci, de même que l'interaction se fait directement en touchant l'image et non par l'intermédiaire d'une souris.

L'effet "Minority report" est souvent cité, il est en effectivement très présent.

 

Cadre photo

Quand l'iPad est verrouillé, un bouton permet de lancer le mode cadre photo, très réussi, avec différents réglages possibles :

 

Fond d'écran

Contrairement à l'iPhone, il est possible sur l'iPad de choisir le motif de son fond d'écran (sur l'iPhone il ne reste pas beaucoup de place derrière les icônes de toutes façons). On peut avoir une image différente pour l'écran de veille. Plusieurs fonds sont fournis, on peut bien sûr utiliser les photos présentes sur son iPad.

 

Orientation écran

Les applications intégrées ne dérouteront pas les utilisateurs d'iPhone, mais on s'y sent bien sûr plus à l'aise grâce à la taille de l'écran. Le principe de présentation est souvent le même, en mode paysage (horizontal) on a une colonne de liste et le détail à coté, en mode portrait (vertical), la liste vient se superposer à l'écran de détail.

Paysage

 


Portrait

 

Un petit switch sur le coté de l'iPad permet de bloquer la rotation de l'écran si on souhaite que celui ne change pas automatiquement de sens quand on le manipule.

 Comme sur l'iPhone, il est possible de faire des copies d'écran en appuyant simultanément sur le bouton rond (home) et sur le bouton d'allumage de l'iPad. Les images se retrouvent avec les photos de la pellicule.
 

Le clavier

J'étais très sceptique au sujet du clavier tactile, et même déçu quand j'avais appris qu'il n'y aurait pas de périphérique d'entrée "révolutionnaire" sur l'iPad (en même temps je ne vois pas trop ce qu'ils auraient pu inventer...) mais juste un simple clavier tactile. J'étais resté sur les mauvais souvenir des UMPC et de mon Samsung Q1.

J'ai finalement été très agréablement surpris par la qualité de ce clavier. Il permet une frappe relativement rapide, suffisante pour ne pas interférer avec le cheminement de ses pensées quand on tape un texte.

Mon seul regret concerne les accents, on retrouve le même principe que sur l'iPhone, il faut laisser le doigt appuyé sur le "e" par exemple, pour avoir accès aux différents accents, ce qui ralentit la frappe.

Ce petit défaut est en partie compensé par le correcteur orthographique assez efficace, qui permet souvent de ne pas taper les accents (le "ca" est par exemple corrigé en "ça").

Par contre sur les "a" ou "à", ou encore le participe passé, on est obligé de mettre les accents, car il ne s'agit pas d'un correcteur grammatical  ("il a termine" n'est pas corrigé en "il a terminé").

L'idéal serait d'avoir une rangée de touches supplémentaires avec les accents comme sur les claviers standards.

Note : il est possible comme sur l'iPhone de verrouiller la touche majuscule si on a pris soin d'activer l'option dans les réglages.


Prise en main, position

Le format tablette étant jusqu'alors assez peu répandu, il introduit des nouvelles habitudes et des nouveaux comportements à trouver. Plusieurs personnes ont évoqué le problème du poids de l'iPad.
Si ses 680g ne sont pas bien lourds dans l'absolu, ils peuvent assez rapidement se faire sentir si on ne possède pas de support pour le poser.

Si la plupart des manipulations de c


 


nathalie_n - 14/04/10 à 16:26
Merci de ce retour d'infos très utiles et bien meilleures que ce que j'ai pu lire par ailleurs !
 
francisco - 21/04/10 à 17:04
Merci de ce retour très instructif que je partage après quelques jours passés avec mon iPad. Je me suis même posé la question, en le voyant, de savoir pourquoi l'écran n'est pas légèrement plus grand. Entre les photos, les chroniques et l'avoir entre ses mains, il y a un monde et je retrouve les mêmes sensations qu'avec le premier iPod ou l'iPhone. Maintenant, j'attends avec impatience l'ouverture de l'App Store en Europe (Espagne pour moi) pour avoir jeux et applications.